Mardi 25 Juin 2019

Je quitte mon petit bout de paradis vers 8h30 et prends la direction de Crater Lake. Environ 3h30 de route m’attendent dont la moitié sur la US-199 (Redwood Hwy) qui serpente à travers forêt et montagne pour m’emmener jusqu’en Oregon. Tiens ça faisait longtemps que je n’avais pas changé d’état, c’est grand la Californie ! J’arrive sur les coups de 12h à l’entrée du parc de Crater Lake. Il me semble que c’est le seul et unique parc national de cet état. J’en profite pour demander si le camping est complet et coup de chance : les emplacements libres sont distribués à partir de 12h à l’accueil, 100m plus loin. Je n’avais pas spécialement prévu de rester dormir dans le parc mais je me dis que ça me permettra de faire tranquillement le tour du volcan.

J’arrive donc à l’accueil et je vois sur le côté une file d’attnte d’une vingtaine de personnes. J’attendrais une bonne heure (Enregistrement assez laborieux) avant d’avoir un emplacement pour la nuit qui me coûtera 22$. Pour ce prix-là, pas de douche. Et bon dieu qu’il fait froid ! C’est actuellement la canicule en France et ce sont 7°C qui m’attendent à la sortie de la voiture (on n’est pas loin des 2000m d’altitude mais quand même…)

Je prends donc possession de mon emplacement et je monte sur les bords du cratère pour enfin apercevoir ce fameux lac.

Crater lake Crater lake Crater lake Crater lake Crater lake Crater lake

Le lac qui s’est formé dans ce cratère est uniquement alimenté par la fonte des neiges et l’eau de pluie ce qui lui donne sa clarté (on peut voir le fond jusqu’à 30m de profondeur) et sa couleur d’un bleu si profond. C’est aussi le lac le plus profond des USA avec 594m au plus bas. L’île Wizard est la seule île du lac avec un autre cratère à l’intérieur (Witche’s cauldron). Dernier « Fun fact » : il n’y a jamais eu de poissons dans ce lac. C’est l’homme qui a introduit 6 espèces sur une centaine d’année. Seules 2 ont réussi à s’acclimater.

Je comptais au départ faire le tour du cratère mais la boucle s’avère impossible car la route n’est pas encore déneigée. Je passe donc l’après-midi et la soirée au camping. Je découvre que les moustiques se sont aussi très bien acclimatés : c’est un nuage qui accompagne la moindre de mes sorties du van. Je mange rapidement un bol de nouilles instantanées avec capuche fermement serrée sur la tête avant d’aller me coucher.

Mercredi 26 Juin

Je repars par le nord du cratère ce qui me donne l’occasion de prendre des photos supplémentaires avec la lumière du matin.

Crater Lake Crater Lake Crater Lake

Il est temps de rejoindre à nouveau le Pacifique ; Sur la route, je fais une petite marche de 45 min pour aller voir les Toketee Falls : des chutes d’eau en pleine forêt. La marche est plutôt sympa et sans réelle difficulté.

Toketee Falls Toketee Falls

J’arrive ensuite sur la ville de Florence, où je décide de faire une halte dans le camping au sud de la ville. Son intérêt principal est qu’il borde le parc régional des Dunes de l’Oregon. Mais le beau temps n’est pas au rendez-vous et ce sont des trombes d’eau qui s’abattent sur le camping toute la fin de journée… tant pis pour les dunes, je préfère rester au sec !

Jeudi 27 Juin

La météo s’est un peu arrangée et je continue ma route le long de la côte qui devient plus sauvage et montagneuse au fur et à mesure de ma progression. L’un des plus beaux endroits est le Cape Perpetua mais il sera complétement pris dans les nuages et la pluie, ne me donnant pas envie de m’arrêter plus que cela. Je prends néanmoins quelques photos depuis les points de vue sur la route.

Cape Perpetua Cape Perpetua Cape Perpetua Cape Perpetua

J’arrive ensuite à Newport et je profite du mauvais temps pour faire l’une de mes activités préférées : Aller dans des brasseries ! Et ici, c’est plutôt un poids lourd des brasseries vu que je vais chez Rogue Ales Brewery. Ouverte en 1988 par 3 anciens cadres de Nike, c’est une des brasseries américaines les plus connues et surtout, elle est toujours indépendante !

Je commence par manger un bout sur place dans le bar de l’usine et je réserve une place pour la visite de l’après-midi (10$). Un bon burger et deux pintes plus tard, on commence la visite de la brasserie par deux dégustations de leurs nouvelles créations : une Sour IPA et un Citrus Pale Ale. Deux très bonnes bières ! On fait aussi un tour dans leur distillerie et leur fabrique de fût. Car la philosophie de Rogue, c’est d’être maître de toute la chaine de production de leurs produits. Ils ont ainsi leurs propres fûts, leurs fermes pour la culture du houblon et des céréales, l’eau vient de la nappe phréatique locale et tous les produits qu’ils leur manquent sont achetés aux agriculteurs de l’Oregon. On finit la visite par une dégustation de whisky et de Rhum dans la distillerie où j’en profite pour acheter quelques bières et surtout une bouteille de whiskey vieilli en fût d’Imperial Stout (une petite folie).

Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery Rogue Ales Brewery

Je ne sais pas si vous avez fait le calcul mais en 3h de temps, ça fait pas mal d’alcool ingurgité… Je décide donc de passer la nuit dans le camping au sud de la ville où je ferais une bonne sieste 😁

Le soir, j’irai me promener sur la plage et en profiterai pour lire au son des vagues et cri des mouettes.

Newport Newport Newport

Vendredi 28 Juin

Je prends mon temps ce matin. Le plan, c’est d’aller dans un bar (encore !) pour regarder le match de la coupe du monde de football soccer féminin. Car c’est France – USA et c’est l’occasion rêvée pour tester un bar sportif. Bon finalement ça sera un bar à bières mais je passerais un super bon moment à discuter avec les barmans. L’événement n’a pas attiré les foules en revanche. On doit être une dizaine de personnes à tout casser dans le bar.

Bar de Newport

Après notre défaite 😭, je prends la route de Portland qui se situe à 3h de Newport. Les prochains jour seront dédiés à la visite de cette ville dont on m’a dit tant de bien 😉