Mercredi 8 Mai

En arrivant du Cap-Breton, il n’y a pas beaucoup de choix pour rejoindre Halifax. On peut soit remonter toute la Nouvelle-Écosse pour rejoindre la seule autoroute qui s’y rend, soit prendre la route 7 qui prend plein sud et qui longe la côte. C’est ce que j’ai décidé de faire. C’est vers 14h que je m’engage sur cette route. Elle s’engage le long de quelques montagnes avant d’arriver sur la mer. Et là, c’est une portion de route magnifique qui s’ouvre à moi : beaucoup de petites criques qui abritent des petits villages avec des paysages purement canadiens. C’est simple, je n’arrive pas à m’arrêter de rouler.

Route 7 Route 7

Je finis par arriver à Musquodoboit Harbor d’où je me rends à la plage de « Martinique Beach ». Magnifique plage de sable qui doit être bien agréable l’été. Mais pour le moment c’est de la fraicheur et beaucoup de vent pour m’accueillir. Sur le chemin je décide de m’arrêter à une micro-brasserie locale, The Harbour Brewing Company. Le patron est super sympa et les bières vraiment top. J’en profite pour lui demander s’il connait un coin où je peux me garer gratuitement. Il me proposera de me garer devant sa grange qui est un peu à l’écart de sa maison. Je le remercie en achetant un tee-shirt de sa brasserie. Comme quoi, boire des bières permet de trouver un logement 😉

J’ai profité de cette halte dans ce petit village pour aller me régaler d’un bon Fish & chips.

Fish&Chips

J’ai terminé la journée par une petite marche le long d’un ancien chemin de fer juste à côté de la maison du brasseur. Dans la nuit, je prendrais aussi une chambre dans un hôtel dans le centre de Halifax avec un parking gratuit, ne voulant pas en payer un hors de prix ou devoir entrer et sortir de la ville pour visiter. balade

Jeudi 9 Mai

J’arrive donc finalement vers 11h à l’hôtel où je peux laisser la voiture et commencer à me balader. Halifax est la plus grande agglomération des provinces maritimes. C’est une ville principalement portuaire (Seul port d’Amérique du Nord qui peut accueillir des navires de croisière, directement en centre-ville) mais qui accueille aussi beaucoup d’institutions fédérales. C’était surtout par le passé, la porte d’entrée des immigrants sur le territoire canadien, l’équivalent d’Elis Island pour les Etats-Unis. C’est ainsi qu’on retrouve le centre fédéral de tous les programmes canadiens d’immigration (IRC) dans cette ville. C’est une ville qui a fait l’objet de plusieurs batailles entre les français et les anglais et dont le parlement est à la source du « Grand Dérangement » acadien.

J’ai commencé par me balader autour du Fort d’Halifax. Je n’avais pas envie de payer les droits d’entrée, donc je me suis contenté de tourner autour.

Fort d'Halifax

Je suis ensuite redescendu vers le port et j’ai marché le long des quais. Ce n’est vraiment pas une très grande ville mais l’ambiance y était détendue et c’est loin d’être moche !

Halifax Halifax Halifax Halifax

Pour le repas du midi, J’ai décidé d’enfin cocher un élément sur la liste donnée à l’office du tourisme : Je vais manger du Homard ! Une recherche sur Google Maps, et me voilà au restaurant McKelvie’s dans le centre-ville/ On m’assure d’emblée que le homard est frais (on peut les voir dans leur « piscine » dans le fond de la salle) et qu’il vient bien de Nouvelle-Ecosse. Parfait, ça sera donc un « Lobster Roll with seafood chowder ». Le lobster roll est un pain à Hot-Dog dans lequel on met un mélange de chair de Homard haché avec de la mayonnaise et des épices. La seafood chowder n’est autre qu’un velouté aux fruits de mer. Le tout arrosé d’une bonne IPA d’une brasserie de la ville. Je m’en sors pour 44$ soit un peu moins de 30€.

Lobster

Sur le chemin du retour, je m’arrêterai à la brasserie en question pour déguster quelques unes de leurs bières, toutes très sympas. Je retourne à l’hôtel pour mettre à jour le blog et préparer la suite de mon voyage quand vient déjà l’heure du diner. Je pars donc en quête d’un restaurant rapide et je tombe nez à nez avec un super petit restaurant de Ramen ! Le repas parfait 😊.

Ramen

Et voilà qui conclut ma visite rapide d’Halifax. C’est une petite ville très sympa qui se découvre en une journée. J’y ai en tout cas passé un très bon moment.

Vendredi 10 Mai

Je me lève tôt ce matin dans le but d’aller voir Peggy’s cove, l’un des plus beau petit village de pécheur du coin. C’est un village installé directement sur la roche du littoral. C’est trés touristique mais à 8h30 du matin, bah y’a personne. c’est trés joli mais pas de quoi rester plus d’une heure…

Peggy's cove Peggy's cove

Maintenant, Cap sur le Parc national de Fundy dans lequel j’ai réservé deux nuits en camping !